Classe Mini 6.50

A la fin des années 70, en réponse à l’organisation de la très Française « Route du Rhum » qui voit des bateaux de plus en plus gigantesques au départ, Bob Salmon, un sujet de sa majesté, invente un nouveau concept de course : Un Skipper, l’océan et un bateau de 6.50 mètres.

En 1977 partent de Penzance (RU) 24 marins destination Antigua via Ténériffe. La première partie, à l’époque, est un parcours de qualification. Les bateaux de l’époque, comme ceux d’aujourd’hui non pas de moyen de communication avec la terre et sont d’un inconfort extrême.

En 1984 les coureurs, en majorité de nationalité française se regroupent et forment l’association « Voiles 650 » qui deviendra en 1994 la «Classe Mini »

Depuis 1985, et tous les deux ans, entre 80 et 90 skippers prennent le départ d’un port de France. L’escale se fait à Madère ou aux Canaries. Les arrivées se font sur l’arc Antillais ou le Brésil.

Les grands noms de la voile d’hier et d’aujourd’hui ont forcément usés leurs cirés sur ces bolides humides…

La particularité de cette Transat est l’extrême variété des concurrents. Certains sont de futurs grands noms de la voile, d’autres viennent réaliser le rêve de leur vie. La modicité des budgets nécessaires à la Transat permet à tous de traverser l’Atlantique. Cependant, l’inflation des qualifications nécessaires pour pouvoir participer à la Mini Transat tend à en écarter depuis quelques années les marins qui ont une vie professionnelle à côté et à privilégier les skippers financés par des sponsors. De même, une visibilité médiatique en forte progression  attire un peu plus les sponsors mais sans nuire à l’esprit de camaraderie et de solidarité qui persiste dans cette Classe mini.

Fais ta Mini d’abord…

Fermer le menu